Temple de la Fontaine de Vérité

Contrairement au Palais de PARAVAL, également « Temple Pyramide » pour les Archalchimistes, lequel existe en autant d’exemplaires que de Provinces au Royaume de Terremère-Gaïa (de dimensions nettement plus modestes mais bâtis sur le même modèle architectural), le Temple de la Fontaine de vérité n’existe qu’en un seul et unique exemplaire, et est attenant au Palais de PARAVAL.

Ce bâtiment rassemble plusieurs caractéristiques qui lui sont propres. En premier lieu il s’agit de la plus grande (haute) fontaine au monde. L’écoulement de son eau s’effectue à partir de quatre orifices situés au niveau de la couronne dorée soutenant le diamant, au sommet de la tour, jusqu’au bassin circulaire qui entoure la construction.

Ceci étant, il est également, à tout égard, le temple par excellence du Féminin Sacré en ce monde, et au sein duquel se condensent toutes les énergies en rapport, raison pour laquelle il est le temple consacré à l’Adishaloriss, du moins aux énergies qu’elle incarne relativement à l’Absolu Féminin dans sa manifestation la plus pure.

Enfin, ce temple est le cadre privilégié d’évolution des Prêtres et Prêtresses de PARAVAL, ces derniers étant donc placés directement au cœur du Féminin Sacré dans le contexte de leur sacerdoce, ayant le Hiérodarque en tant que leur supérieur en titre relativement à leur fonction  d’Archalchimistes, mais aussi et surtout son épouse, l’Adishaloriss, leur Reine, leur Initiatrice, et l’autorité suprême sous laquelle ils sont tous placés en tant que Prêtres de PARAVAL, indifféremment qu’ils soient femme ou homme, et qu’ainsi, renouant avec certaines réalités d’un passé très lointain, cela en fait de même et prioritairement les « prêtres et serviteurs de la Créatrice » (rien de moins, et en ces termes).

A titre additionnel et de curiosité, il peut être intéressant de savoir que le revêtement extérieur de ce temple est entièrement constitué de labradorite blanche, et qu’un arc-en-ciel éternel le surplombe, de jour comme de nuit, en tant que symbole majeur de la force du Féminin Sacré.

A titre symbolique, ce temple est la matérialisation sur le plan physique de l’origine principielle de l’écoulement des « Eaux Sacrées » symbolisant celui, sur l’ensemble du Créé, des énergies du déterminisme originel: le Grand Plan de l’Absolu, s’écoulant depuis « l’Incréé » sur l’ensemble des mondes

Croquis du Temple de la Fontaine de Vérité
La Créatrice

Cette dénomination particulière est propre à l'Absolu Féminin (ou "Absolue" dans sa formalisation féminine même), en tant qu'aspect "créateur" de l'Absolu dans sa polarisation féminine, conformément au modèle bipolaire universellement viable sur l'ensemble de "l'Existant" au sens le plus large possible. Ce terme ne désigne pas une "divinité" à laquelle rendre une forme de culte quelconque, mais simplement la capacité créatrice accordée de fait au concept-même "d'Absolu" en tant que "Conscience du TOUT", déclinée dans sa polarité, donc, féminine, fécondée (par la puissance créatrice de l'Absolu Masculin). Le terme "Créatrice" a l'avantage de permettre une compréhension contextuelle immédiate relative, d'une part, à la Conscience de l'Absolu en tant que cette fameuse Conscience principielle et globale accordé au Tout au sens très large du terme, d'autre part de sa fonction effectivement créatrice, et en définitive, de la polarité féminine qui y est attachée (par opposition complémentaire à la notion de "Créateur", ou plus officiellement dénommé "le Recréateur", laissant l'aspect nommément "créateur" à sa part, donc, féminine).

Retour haut de page