Structures

Il serait présomptueux d’espérer rendre compte de manière exhaustive de l’organisation sociétale administrée par l’Archimagisterium dans chacun de ses aspects, au vu de la complexité somme toute importante d’une telle organisation. Néanmoins il est possible d’en jeter les premières bases à la connaissance du public afin d’en répandre l’idée, peu ou prou, et ainsi inclure cette connaissance, même de manière parcellaire, dans le champ cognitif de l’Humanité.

Ainsi, vous trouverez ci-dessous, du moins dans les grandes lignes, quelques détails significatifs du mode organisationnel en question afin de vous permettre une première représentation mentale de l’avenir de ce monde en tant que nouvelle civilisation humaine, quel que soit le temps nécessaire à sa mise en place structurelle intégrale, relative aux aménagements afférents qu’il sera nécessaire d’entreprendre très vite à présent, et ce, à l’échelle planétaire, conformément à la logique sous-jacente déjà pleinement influente.

Remarque : nombre d’explications ci-dessus emploient un vocabulaire propre à l’ancien paradigme, afin de permettre les rapprochements de sens en termes de références connues, comme, à titre d’exemple, la notion d’organisme « public », où « public » n’aura plus le sens « administratif » connu jusqu’alors, mais néanmoins encore utile au sein de l’énoncé afin de le rendre plus intelligible.

Les organismes constituants

L’ensemble des organismes constituant les différentes articulations de la gestion globale du Royaume de Terremère-Gaïa, sont des « Lisières » (toujours avec majuscule à l’initiale). Une Lisière est, selon la terminologie connue, l’équivalent d’une « administration », au sens très large du terme, qu’elle soit strictement « publique », ou privée mais alors liée à l’organisation Archimagistériale.

Il existe, à la base organisationnelle de l’Archimagisterium, quatre types de Lisières, certaines d’entre elles entretenant des liens de subordination avec d’autres de type « donneur d’ordre » et « exécutant ». Ces Lisières sont les suivantes, classées par ordre d’importance:

  1. Les Magistères
  2. Les Autorités de Gouvernance
  3. Les Intendances de Juridiction
  4. Les Egides

Les Magistères se subdivisent en:

  1. Magistères Majeurs
  2. Magistères Séculiers
A noter que les Autorités de Gouvernance et les Intendances de Juridiction, constituent l’ensemble des Instances Juridictionnelles. Certaines d’entres elles sont aussi des Magistères, d’autre non, comme la plupart des Egides sont dépendantes de Magistères, mais pas obligatoirement.

 

Détails

Diagramme

Les cercles de couleurs différentes symbolisent l'influence des Neuf Guildes, moralement assemblées au sein du "Temple" éponyme. L'implication des Neuf Guildes dans le schéma organisationnel de base est complexe et il n'est pas actuellement prévu d'en exposer les tenants et aboutissants. Ces éléments d'information seront ultérieurement portés à la connaissance de tous.

La Pracandhasenamukha

Le cas particulier que représente la Pracandhasenamukha requiert quelques éléments informatifs complémentaires au regard de l'importance colossale que représente son implication.

Ce Magistère est la force emblématique de cohésion de l’Archimagisterium et de la Hiérodarchie Hiérégale au Royaume de Terremère-Gaïa. Elle représente autant son bras armé que les balises qui garantissent l'absolue et impervertible probité de la civilisation humaine au sein de sa nouvelle organisation sociétale.

A ce titre, la diversité contextuelle de ses possibles interventions est considérable par le fait-même qu'elle encadre l'ensemble des fonctions stratégiques des articulations de la nouvelle civilisation humaine.

Sceau officiel du Magistère
de la Pracandhasenamukha
Retour haut de page