F.A.Q. - Questions fréquemment posées

Nous avons centralisé ici quelques questions parmi les plus fréquentes qui aient pu être suscitées à la lecture du site Internet de l’Archimagisterium. Les réponses que nous y avons apportées pourront peut-être vous éclairer. Dans la négative, au cas où vous auriez vous-même des questions à poser et auxquelles nos réponses ci-dessous ne répondraient pas, sentez-vous libre de nous les adresser en vous enregistrant sur le forum administré par les Archalchimistes, ou en remplissant le formulaire destiné à centraliser les questions afin qu’il y soit répondu publiquement. Les questions récurrentes seront de fait ajouter anonymement sur cette même page à la suite des questions déjà présentes.

« Archimagistère » est le nom du nouveau paradigme. « Archimagisterium » est le nom donné au type de gouvernance fondé sur le nouveau paradigme, d’où la similitude des deux noms.

Ces organisations ont annoncé certains événements qui leur semblaient approcher, de manière très probable, une certaine forme d’évidence en termes d’avenir, comme faisant suite à l’emprise de la « Cabale ». Cependant, malgré certains détails exacts, personne n’a été capable, ni ne l’est encore actuellement, ni ne le sera avant l’heure H, d’entrevoir la forme que revêtira la véritable issue, préparée de longue date, de la situation actuelle, laissant seulement se profiler quelques éléments d’informations à ce propos. La seule chose qui puisse être dite est que cette issue sera très différente de ce que tout le monde est susceptible d’imaginer à son propos. Nul ne peut encore s’en faire une idée fiable, ni ne peut en entrevoir la réalité.

Le site pracandha.org est définitivement fermé. Les messages qui devaient être diffusés par son intermédiaire l’ont été. Le reste appartient à l’avenir. Un nouveau site concernant la Pracandhasenamukha (site ayant vocation « institutionnelle » bien qu’il s’agisse là d’un abus de langage caractérisé puisque les « institutions » disparaîtront définitivement), ouvrira ses portes prochainement, mais cette fois pour représenter un point d’accès et d’information pour tous relativement à son activité planétaire dans le cadre du Magistère qu’il représente en tant qu’autorité de gouvernance dans le cadre de la mission de l’Archimagisterium au Royaume de Terremère-Gaïa.

L’Académie, devenant le Magistère de l’Académie Holistique du Savoir Doctoral et des Sciences Unies, va effectivement rouvrir un tout nouveau site Internet, incluant, entre autres, sa formation en ligne sur trois années, et ce, à titre définitif. Néanmoins, ce site sera de même un centre de renseignements mondial visant l’information des peuples relativement aux différents cursus d’apprentissages et formations, depuis les tout-petits jusqu’aux adultes dans le cadre estudiantin, professionnel, ou généraliste, dans la mesure ou ladite Académie prendra en charge la gestion morale de tous les organismes de formation et d’enseignement avalisés par l’Archimagisterium à l’échelle planétaire. Tous ces organismes, écoles, universités, centre de formation etc., assurant, dans le cadre de cette avalisation, leurs formations à titre strictement gratuit pour tous sans exception.

Le montant en rapport est encore impossible à déterminer au stade actuel (assurément plusieurs milliards de l’équivalent des euros d’aujourd’hui). Néanmoins, la prise en charge financière en revient exclusivement à l’Archimagisterium, via son organe financier qu’est l’Omnium de l’Octroi. Néanmoins, il ne s’agit pas d’une manière déguisée d’annoncer que son coût sera à supporter par « les contribuables » puisque le principe de l’imposition fiscale disparaîtra. En somme, PERSONNE n’aura à en subir le poids financier; la réforme du monde économique étant assez profondément révolutionnaire pour le permettre.

Si, absolument. Mais il s’agit entre autres d’une question de représentativité, et le bâtiment en tant que tel recèle également une incidence déterminante dans la stabilité de la civilisation de demain, due à sa forme caractéristique fondée sur des mesures précises, en faisant le talisman géant qu’il est en définitive (alors tant qu’à devoir être là, pourquoi ne pas en faire le séjour du Couple Sacré, d’autant que certains Archalchimistes y vivront, eux aussi, à l’année). En outre, si ce bâtiment a la vocation de « palais », il ne représentera pourtant pas le faste et le luxe démesuré des demeures de certains milliardaires du passé, sportifs, acteurs, grands industriels ou banquiers. La beauté et l’harmonie présideront à ce palais, certainement pas la somptuosité outrancière d’un indécent étalage de richesses inutiles, alors qu’au seul titre du fait que tous, à l’échelle planétaire, verront leurs besoins propres satisfaits à vie de par la volonté du Couple Sacré lui-même, ce dernier aurait pu loger dans un tel luxe sans que personne, a priori, ne puisse légitimement y trouver quoi que ce soit à redire. Néanmoins le Couple Sacré étant ce qu’il est, cette démesure-là ne recueillerait de toute façon pas sa faveur. La vastitude du Palais représente un cadre de vie, soit, mais aussi et surtout un cadre de travail où tous les Archalchimistes seront aussi amenés à s’y retrouver afin d’y collaborer activement, tout comme les parlementaires en sessions, quatre fois par an, ainsi que les étudiants de l’Académie Holistique du Savoir Doctoral et des Sciences Unies, afin d’y étudier, son siège y étant basé. En somme, ce Palais sera partagé pour l’intérêt de la mission de l’Archimagisterium, et non conservé au seul bénéfice du Couple Sacré.

Il sera construit dans ce qui est encore l’actuelle Roumanie, et qui deviendra donc à ce titre, la « Province Royale de PASSOVAL ». Tous les travaux en rapport seront entamés dès lors que l’instauration officielle de l’Apolytocratie aura été déclarée.

Chacun aura droit à ce qu’il lui est nécessaire, très précisément en fonction de ses besoins relativement à ses conditions de vie. Tout sera très rapidement harmonisé à ce niveau. Des décisions sont déjà prises actuellement afin que soient encore accélérées les procédures en rapport le moment venu.

Le nouveau système économique fondé sur le principe du « vide » permettra cette possibilité concrète, sans que rien ni personne ne s’en trouve pénalisé, exactement comme sera possible le versement de la Mense Universelle, à savoir l’équivalent de quelques 1000 euros par individu majeur, treize fois par an, malgré l’abolition définitive de toute fiscalité. Cet argent sera émis à partir du compte central de l’Omnium de l’Octroi dédié à ce type de possibilités afin de généraliser l’accès à la monnaie d’échange qui aura alors cours, sans aucun risque de déstabilisation de l’économie mondiale. A ceux qui devraient se demander pourquoi cela sera possible en Apolytocratie alors que ça ne l’était pas avant, nous répondrions alors que cela aurait été tout-à-fait possible dans le passé, mais que ce ne fut pas appliqué par simple choix du système bancaire, dans le but de maintenir le monde dans l’esclavage de la dette.

A noter que tous les « pays », devenus « Provinces », seront soumis aux exactes conditions économiques et financières auxquelles seront soumis tous les autres sans exception. Ce que vaudra quelque chose quelque part, il le vaudra aux antipodes si on peut l’y trouver.

Non, ces changements seront abrogés. L’heure solaire, la plus naturelle possible, sera instituée en lieu et place de la notion d’heure légale, à l’échelle planétaire. Néanmoins, les fuseaux horaires seront susceptibles d’être redéfinis du fait d’un manque actuel de cohérence.

De manière beaucoup plus fluide et naturelle qu’on pourrait l’imaginer, grâce aux dispositions déjà prises actuellement à cet effet. Néanmoins, la dispersion des contingents de la Pracandhasenamukha à l’échelle planétaire sera largement à même de prévenir tout problème à ce niveau, de contenir les éventuels agitateurs, même s’il serait très étonnant qu’il y en ait, et d’apporter leur assistance à qui pourrait en avoir besoin durant ces temps intermédiaires, lesquels passeront néanmoins très vite.

Par des moyens naturels, notamment par des technologies « nouvelles » et particulièrement saines, telle celle de production d’électricité par effet de résonance magnétique (« nouvelles » pour les populations car celle-ci, par exemple, est pourtant déjà connue depuis les années 1970), mises à l’index par tous les Gouvernements du monde en ayant entendu parler (donc par les pays les plus industrialisés). Les moyens ne manquent pas, tels celui de la Tour Tesla par exemple, actuellement adoptée par la Russie, entre autres technologies actuellement disponibles.

Absolument, par tous et à titre gratuit comme annoncé.

Tout dépend de ce dont on parle, car l’essence ou le gasoil, et toutes les énergies fossiles, seront remplacées par d’autres le plus rapidement possible. Les technologies en rapport sont connues depuis des décennies et sans cesse améliorées, mais il reste à les généraliser, après un black-out global les concernant et le déni collectif des institutions relativement à l’existence de la plupart d’entre elles. Ceci étant, ces nouveaux « carburants », du moins ces sources d’énergies, comme toutes les sources d’énergie, seront distribuées gratuitement.

Cette question reste encore indéterminée, mais nous tendrons à faire en sorte que ce soit effectivement le cas. Le souhait global va dans le sens d’une vie citadine exemplairement simple et naturelle, faisant le moins possible intervenir la question de l’argent, quand bien même chacun sera capable de s’offrir un ticket de bus, voire un abonnement, mais il serait étonnant que ce concept même perdure très longtemps dans tous les cas de figure.

C’est le nom, autant que le titre générique, du Hiérodarque, en tant que tel.

Traditionnellement, c’est une incarnation identifiée du dieu Vichnou principalement, ou éventuellement d’autres divinités, de la religion hindoue. Par extension, est considérée comme « Avatar » (désormais féminisé également en « Avatare »), toute incarnation, consciente de cet état, d’un aspect de l’Absolu en tant que Conscience du TOUT, ou de l’une des fonctions cosmogoniques, en tant que part de cette conscience à laquelle est attribuée la gestion de ladite fonction.

En l’occurrence non. La viande, du moins son « commerce » au sens très large du terme, sera soumise à des considérations légales très particulières, soumettant son possible accès à des conditions spécifiques restant encore à définir de manière concrète et précise. Les conditions en rapport seront publiquement annoncées le moment venu. Néanmoins, les stocks encore en circulation seront, en effet, distribués gratuitement au même titre que les produits de première nécessité, et ce, jusqu’à leur épuisement.

Compte tenu de notre actuel aperçu de la situation globale, certains d’entre eux seront amenés à devoir se réformer, parfois en profondeur (comme le métier d’avocat par exemple), mais aucun d’eux ne sera soumis à l’obligation impérative de la disparition, quand bien même une évolution rapide de la situation pourrait-elle impliquer une nette tendance à la baisse de la représentativité de certains corps de métier par rapport à d’autres.

Retour haut de page