Le Consortium

Le Consortium Apolytocratique de l’Archimagisterium (dont le présent site Internet n’est PAS celui dudit consortium) est un immense réseau international d’influences régulant les différents facteurs d’évolution polymorphique des situations multisectorielles à l’échelle mondiale et déterminant l’encours actuel de la sortie de la civilisation sociétale du système précédant, le temps de préparer la population humaine à la puissance de la transition qui va devoir s’opérer afin d’aborder une organisation radicalement différente, quasiment sans le moindre point commun avec la précédente, ce qui sera la cause évidente de nombreuses pertes de repères contre l’effet desquelles travaille le Consortium depuis plusieurs mois à présent.

Les différents domaines dans lesquels il intervient à cet effet sont aussi variés que la politique en tout premier plan, les médias, la santé, l’économie et l’ensemble des grands secteurs permettant de maintenir un équilibre précaire, suffisamment stable pour consentir à l’ancien système sociétal, de perdurer pendant la mise en place des infrastructures du système suivant, laquelle mise en place sera permise, malgré tout, justement par la précarité dudit équilibre, néanmoins dans la discrétion la plus absolue afin d’éviter toute agitation de la conscience collective de l’Humanité, et, à terme, des mouvements de foules dus à une probable panique face à l’inconnu, pouvant être extrêmement préjudiciables à l’encours des procédures actuellement suivies.

La responsabilité de l’instauration et du maintien de cette implémentation* et de son évolution concrète, est entièrement confiée à la Pracandhasenamukha, représentant, aujourd’hui, l’autorité incontestée à tous les niveaux des plus hautes sphères décisionnaires de la planète, malgré les scénarisations diverses et variées parmi les événements circonstanciels permettant de légitimer le glissement de la civilisation actuelle vers la suivante, sans l’éveil du moindre soupçon, malgré l’inconfort évident que certains parmi ces événements est fortement susceptible de peser sur certaines populations, voire certains individus, pris dans la tourmente engendrée par les nécessités qui président à certaines prises de décisions représentant des impératifs tactiques.

L’Humanité est donc dûment préparée, de manière impérativement furtive, à endosser ses nouvelles responsabilités, autant qu’à supporter le déracinement que le changement de civilisation ne manquera pas de provoquer. Néanmoins, tous les efforts sont consentis dans cette direction: permettre un passage fluide, compte tenu des circonstances, où l’enthousiasme collectif pourra factuellement prendre en relai le désarroi causé par le bouleversement de la situation globale.

Retour en haut