L’implication d’Anthony Fauci dans la création du SARS-CoV-2 responsable de la Covid-19

« En 2014, trois cents scientifiques ont averti Anthony Fauci qu’il allait déclencher une pandémie mondiale. À la suite de l’évasion très médiatisée de trois microbes des laboratoires américains, ces 300 scientifiques ont envoyé une lettre au président Obama, l’exhortant à mettre un terme aux recherches d’Anthony Fauci sur les gains de fonction[1]. Obama a décrété un moratoire et mis un terme à 18 des pires projets d’Anthony Fauci. En fin de compte, il ne les a pas vraiment arrêtés. Au lieu de cela, Obama a délocalisé les recherches en Ukraine, dans l’ancien État soviétique de Géorgie et à l’Institut de virologie de Wuhan, en Chine. Aujourd’hui, il est largement admis que […]

L’implication d’Anthony Fauci dans la création du SARS-CoV-2 responsable de la Covid-19 Lire la suite »

Judaïsme contre Israël

Les Juifs orthodoxes dénoncent Israël

Dans notre précédant article du 10 mai dernier intitulé: « Le conflit d’intérêts entre le NIH et les vaccins COVID mis en évidence« , nous évoquions le plan suivi par l’Archimagisterium et visant la décrédibilisation des grands meneurs des aspects les plus dysfonctionnels de la société. L’un d’eux est l’industrie pharmaceutique. L’autre est le sionisme. La capitale mondiale du sionisme pourrait être Washington, mais en l’occurrence, il s’agit bien d’Israël bien sûr. Nos newsletters ont fait état d’une attaque en règle de notre part, prenant pour cible le sionisme en général, et l’État d’Israël en particulier. Il ne s’agit évidemment ni de bombes ni d’armes à feu. Il s’agit de bien pire. L’Archimagisterium

Les Juifs orthodoxes dénoncent Israël Lire la suite »

The National Institute of Health

Le conflit d’intérêts entre le NIH et les vaccins COVID mis en évidence

Dans une récente interview, Robert F. Kennedy Jr. a soulevé une question brûlante qui remet en question la probité du National Institutes of Health aux USA (NIH) dans le contexte des vaccins COVID. Robert Kennedy a mis en lumière un lien financier probant entre le NIH et l’industrie des vaccins COVID, soulevant ainsi des préoccupations majeures quant à la capacité (ou la bonne volonté) des organismes de régulation à fonctionner de manière impartiale et transparente. Robert Kennedy a révélé que plusieurs scientifiques du NIH touchent chaque année jusqu’à 150 000 dollars de redevances provenant des vaccins COVID. Ce conflit d’intérêts potentiellement dévastateur suscite des inquiétudes légitimes quant à l’objectivité des régulateurs

Le conflit d’intérêts entre le NIH et les vaccins COVID mis en évidence Lire la suite »

Un prix Nobel dénonce la fantaisiste théorie du réchauffement climatique

Comme chacun est censé le savoir aujourd’hui, les grands charlatans de la science à la solde des puissants, entre autres fadaises (à ce stade, il s’agit là d’une quasi nouvelle science, disons, la « fadaisologie » jusqu’à trouver un autre nom) ont émis la théorie selon laquelle l’activité humaine serait responsable d’un réchauffement climatique global. Réchauffement, il y a en effet, c’est indéniable, mais l’activité humaine n’y est pour rien, du moins, pour une part infinitésimale. Le nerf de la guerre Les scientifiques ont besoin d’argent, comme tout le monde. Il ne viendrait à l’idée de personne de leur reprocher d’en trouver où ils le peuvent n’est-ce pas? Vous êtes-vous déjà demandé qui

Un prix Nobel dénonce la fantaisiste théorie du réchauffement climatique Lire la suite »

Pfizer accusé par la Grande-Bretagne de jeter le discrédit sur l’industrie pharmaceutique

À la Une du Telegraph, dans une décision rendue en vertu du code de conduite du Royaume-Uni, Pfizer a été reconnu coupable d’avoir « discrédité l’industrie pharmaceutique » au Royaume-Uni, la violation la plus grave des règles du code de bonne pratique dans ce pays. La Prescription Medicines Code of Practice Authority a conclu que le laboratoire Pfizer avait enfreint le code de conduite réglementaire du Royaume-Uni cinq fois, notamment en induisant le public en erreur sur la sécurité et l’efficacité de son vaccin Covid et en faisant illégalement la promotion d’un médicament sans licence. Cela survient après que Pfizer ait été reconnu coupable en novembre 2022 d’avoir induit les parents britanniques en

Pfizer accusé par la Grande-Bretagne de jeter le discrédit sur l’industrie pharmaceutique Lire la suite »

Retour en haut